Article rédigé par

Publié le 18 Jan 2017

Vous l’aurez sans doute compris, à KIOSK, on adore le Street art ! La semaine dernière, nous vous en parlions à Brooklyn, mais aujourd’hui, retour à Paris ! Ou plus particulièrement dans le 3ème arrondissement. Si vous aviez l’habitude de faire des emplettes au Coccinelle Express du 43 rue Notre-Dame de Nazareth, nous avons une mauvaise nouvelle pour vous: Cocci n’est plus. Mais n’ayez crainte, avant sa destruction, les 400 mètres carrés de l’ancienne supérette ont été transformés en un nouveau lieu éphémère branché: Le Black Supermarket.

Ici, vous ne pousserez plus de caddies mais pourrez déguster des cocktails ou des cafés, en y étant assis. Pour l’occasion, le lieu a été totalement redécoré dans un style néon-undergroud, aux murs recouverts de tags. Sous ses airs de squat amélioré, ce nouveau repère à individus à bonnets (oui, à hipsters), est en fait une belle opération marketing de la marque de café Carte Noire. Pour le relooking du supermarché, l’agence Wild Buzz Agency en charge de l’opération a fait appel à des streets artistes de renom. Parmi la dizaine d’artistes ayant participé au projet nous retrouvons: L’Atlas, Sun 7, Astro ou encore Katre. À force d’un travail d’équipe finement réalisé, ils ont réussi à relever le pari de transformer un lieu de consommation en un lieu d’art et d’expression. Avant sa fermeture prévue pour le 12 février 2017, vous pourrez assister à des expositions, des soirées, des performances artistiques, voire même taguer un mur (fictif) vous-même!

Le Black Supermarket n’est pas le premier lieu à avoir connu de beaux jours avant sa destruction. On pense notamment à Grand Train, dans le 18ème. Cet ancien dépôt SNCF était devenu pendant deux étés de suite un endroit incontournable de la capitale, jusqu’à sa fermeture définitive en octobre dernier. On y retrouvait bars, restaurants, expositions, vide greniers, ateliers et même un tatoueur ! Malgré la visée un tant soit peu commerciale qui se cache derrière tout ça, accorder une seconde vie à ces espaces voués à l’extinction reste une belle initiative. Dans la lignée des lieux réhabilités on retrouve également La Recyclerie, dans le 18ème, une ancienne gare métamorphosée en bar-cantine écolo, ou encore le Freegan Pony, une cantine participative qui a élu domicile sous un pont du 19ème (fermé pour le moment pour travaux).

 

Si ce nouveau bar éphémère est loin d’être un squat, il n’est pas sans rappeler son grand frère, Le Mausolée. Les passionnés d’Urbex et de Street art s’en souviennent sûrement. Cet ancien Casino Géant de 40 000 mètres carrés avait été investi en secret pendant plus d’un an par les graffeurs Lek et Sowat, et était devenu un vrai musée du street art. Au final, une quarantaine d’artistes avaient travaillé sur le projet, et seuls les plus courageux et coriaces ayant réussi à s’introduire dans les lieux ont pu profiter du spectacle. Aujourd’hui, bien qu’existant toujours, Le Mausolée est devenu très difficile d’accès et reste sous surveillance. Mais pas d’inquiétude, au Black Supermarket, personne ne vous surveillera, ou peut être un hipster ou deux cachés derrière ses vraies (fausses) lunettes…

Black Supermaket

  • Du 13 janvier au 12 février 2017: de 10h à minuit le mardi et le mercredi, et de 10h à 2h du jeudi au samedi
  • 43 rue Notre-Dame de Nazareth, Paris, 75003
  • Entrée gratuite

© Crédits photos | Jessie Galesne for KIOSK Magazine – All Rights Reserved

Partager sur
Share on Pinterest
Partagez cet article avec vos amis










Submit
KIOSK Onze - En novembre sur KIOSKMAGAZINE.FR