Article rédigé par

Publié le 12 Jan 2017

Les amateurs de Street art vous le diront tous, New York est une galerie d’art à ciel ouvert. Véritable terrain de jeu pour artistes en mal d’exprimer leurs talents, la ville qui ne dort jamais ne compte plus le nombre d’œuvres qui habillent ses buildings. Le quartier du Queens fut pendant de longues années l’épicentre du Street art New-Yorkais. Son célèbre complexe, 5 Pointz, ancienne usine abandonnée de plus de 20 000 mètres carrés, a accueilli les plus grands noms du street art entre ses murs. Le lieu était autrefois reconnu comme étant « La Mecque du graffiti », avant d’être repeint puis détruit en septembre 2014. Aujourd’hui, c’est à Brooklyn que la relève semble être assurée, et plus précisément à Bushwick. En effet, depuis quelques années, ce sous-quartier mi-latin mi-hispter, situé au nord de Brooklyn, est devenu le nouveau haut-lieu des graffeurs. On y a vu naître « The Bushwick Collective« , crée par Joe Ficalora. Ce nouveau collectif en pleine expansion attire à son tour des artistes venus des quatre coins du globe.

Non loin de là, dans le « borough » un peu plus huppé de Williamsburg, l’art urbain s’exprime sous différentes formes. Car bien que Street art rime souvent avec tags et graffitis, « l’art de rue » au sens propre du terme ne se résume pas qu’à cela. Ici on retrouve des installations aux murs, des collages, des affiches. La rue devient le support d’œuvres en tous genres. Pour les curieux désireux d’élargir leur vision du street art, KIOSK vous recommande l’exposition « Brassaï – Graffiti » au centre Georges Pompidou à Paris. Photographe d’origine hongroise, Brassaï a passé le plus clair de son temps dans notre chère capitale. Sa carrière a majoritairement consisté à photographier la vie parisienne, et notamment les murs de la ville lumière. Pour les intéressés, l’exposition se tiendra encore jusqu’au 20 janvier 2017. Voilà une bonne raison de sortir de votre lit en cette période d’hibernation! Cependant, revenons à New York. S’il existe un endroit où le Street art est à sa place, c’est bien ici. La ville des Yankees est imprégnée d’une culture hip-hop qu’il est difficile d’ignorer lorsque l’on s’éloigne des rues de Manhattan. Brooklyn a d’ailleurs vu sortir de ses rues de grands artistes de la scène hip-hop. On pense à Biggie Smalls, plus connu sous le nom de Notorious Big, Jay-Z, ou encore plus récemment Joey Bada$$. Les deux arts se répondent, et flâner au détour d’un bloc peut vite vous transporter dans un décor de clip de rap américain.

Brooklyn est donc une adresse incontournable en matière de Street art. Et si KIOSK n’a pu en visiter qu’une partie, il est sur qu’il y reste encore plein de choses à découvrir. Préparez vos passeports!

Pour vous, nous vous avons concocté une petite liste de comptes Instagram d’artistes ayant investi les rues de Brooklyn. Des gens bien plus stylés que vous et moi:

@Dface_official / @dasicfernandez / @joritagoch / @jefaerosol / @case_maclaim / @timokamura / @sipros_sipros / @seeoneart / @danwitzstreetart / @plasmaslug / @atomiko / @nicertastcru

© Crédits photos | Jessie Galesne for KIOSK Magazine – All Rights Reserved

Partager sur
Share on Pinterest
Partagez cet article avec vos amis










Submit
KIOSK Onze - En novembre sur KIOSKMAGAZINE.FR