ÖSLO

Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Nous sommes des amis de longue date avant d’être un groupe. La musique ne nous a pas rassemblé mais plutôt soudé. ÖSLO est un mélange d’amitié et de lien du sang puisque Quentin, le bassiste, est le frère de Thomas, le guitariste !

Depuis quand existe ÖSLO et pourquoi ce nom ?

ÖSLO existe « officiellement » depuis le 26 mars dernier, puisque c’est ce jour-là que nous avons annoncé notre changement de nom et la sortie de notre premier titre « Bolt from the Blue ». Nous jouons tous les cinq depuis maintenant deux ans. Apres un premier projet (Lemon) qui était pour nous comme un premier jet, nous avons ressenti le besoin de créer notre propre Univers, OSLO !

Etes-vous signés dans un label ou êtes-vous indépendants ?

Nous avons toujours été indépendants. « Do it yourself », c’est ce qui nous a menés jusqu’ici. On est vraiment heureux du travail et du chemin accompli jusqu’ici. Après avoir beaucoup donné, on commence à recevoir, alors on savoure… Mais pas longtemps, parce qu’on considère OSLO comme un départ et non comme un aboutissement, on avance étape par étape et on verra bien où ça nous mène ! Pour le futur, il est certain que nous aurons besoin de travailler avec de nouveaux acteurs professionnels, comme ça a été le cas cette année, pour s’accomplir en tant que groupe pop.

Quelles ont été vos inspirations pour votre EP ?

Foals, Metronomy, Grizzly Bear, Phoenix, M83… “As a Bolt from the Blue” n’invente rien, mais on a notre propre vision de la pop anglo-saxonne. Il est difficile de nous cataloguer dans une ou deux influences… Ce qui est diffèrent, c’est que chacun de nous apporte son propre regard à travers OSLO. Le mélange de tout ça donne quelque chose de plutôt original. On ne réfléchit pas à ce qu’on crée, mais inconsciemment la mouvance d’aujourd’hui nous dirige dans notre manière de composer.

Avez-vous une première tournée de prévue ?

Malheureusement pas encore, mais, si les études ne nous en empêchent pas, il est prévu que l’on tourne dans le nord-ouest français fin 2013. Nous avons vraiment envie de répandre le « Osloïsme » un peu partout !

Quels sont vos futurs projets ?

Justement, une tournée ! Mais on va surtout travailler sur la distribution de notre EP. Des éditions physiques vont bientôt voir le jour, et 200 partiront pour promouvoir ce disque et notre groupe. Notre principal projet pour fin 2013/début 2014 sera de faire connaitre et de donner une autre dimension à ÖSLO.

Quelques derniers mots pour nos lecteurs de KIOSK ?

Merci d’avoir lu ce portrait, n’hésitez pas à venir nous découvrir. L’univers d’ÖSLO se partage sans modération et vous y êtes invités !

— Interview réalisée en 2013, à l’occasion de KIOSK #9

Où retrouver ÖSLO ?
FACEBOOK     –     SITE     –     TWITTER