Soul Square

Question classique, mais certains de nos lecteurs pourraient ne pas vous connaitre, pouvez-vous vous présenter ?

On s’appelle Soul Square, mais à nos débuts les gens ont pu nous connaître sous le nom de Drum Brothers. On a créé le groupe en 2005 dans la région nantaise, et est composé initialement de 4 membres, 3 beatmakers: Guan Jay, Permone et moi-même Arshitect, et d’un dj: Atom qui s’occupe en plus des scratchs, du mixage et des arrangements.
Depuis tout ce temps, on a jamais changé de ligne directrice, à savoir un hiphop aux sonorités soul et jazz rappelant la bonne époque des années 90.

Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Permone et moi nous sommes rencontré suite à divers échanges qu’on a pu avoir via le forum 90bpm. A l’époque c’était assez commun de poster ses sons sur des forums pour avoir des avis, critiques etc… J’avais kiffé ses sons, il était dans le même coin que moi, et quand j’ai commencé le hiphop, je ne connaissais personne. Partager sa musique avec quelqu’un c’est important, ca permet d’évoluer, de confronter sa musique à l’autre. Notre collaboration a donc commencé comme ça, on a rapidement bosser pour différents MC’s puis à émerger l’idée de voler de nos propres ailes. Permone m’a proposé ce concept de collectif de beatmaker, chose assez rare à l’époque. J’ai directement pensé à intégrer Guan Jay que j’avais rencontré par le biais d’un pote quelques mois auparavant. J’avais eu un bon feeling avec lui. Il a kiffé l’idée, et la première compilation « The Fresh Touch » a vu le jours peu de mois après. C’était notre test, voir si en plus du feeling humain, la cohésion musicale fonctionnait, et ca a fonctionné! Et voilà, le groupe était né! Notre rencontre avec Atom est arrivée quelques années plus tard suite à sa collaboration sur le morceau Live & Uncut.
Il nous a proposé de mixer notre premier album et s’est finalement beaucoup plus investi que prévu, que ce soit au niveau des scratchs, arrangements etc… Du coup c’était pour nous une évidence qu’il fasse parti du groupe !

Avec 4 membres dans un collectif, comment vous répartissez-vous les tâches ? Qui fait quoi ? Qui décide ? Comment s’organise une journée en studio / live ?

On est un groupe assez démocratique! Quand il y a une mésentente sur quelque chose, le plus grand nombre l’emporte. Ça facilite beaucoup les choses!
Sinon d’une manière générale, chaque beatmaker taffe de son côté dans un premier temps. Çà permet d’expérimenter des choses, mais aussi de mieux laisser la place au style de chacun.
Ensuite quand on a un projet sur le feu, on met toutes nos musiques en commun et on choisit celles qui nous plaisent à tous. Après c’est assez variable, parfois on va intervenir sur les prods des autres pour les enrichir, parfois on va tout faire en solo. Ça dépend un peu de l’inspiration de chacun.
Atom a une place un peu particulière parce que lui va arriver en fin de course, c’est lui qui va donner la cohésion musicale d’un projet grâce au mixage. Il va homogénéiser tous ces sons venant de machine ou de qualité sonore différente. C’est une étape primordiale.
On est un groupe très 2.0. On travaille beaucoup à distance. Pas par choix, mais avec les emplois du temps de chacun mais aussi le fait qu’on soit éparpillé entre Nantes, Paris et Bruxelles, on est obligé.
Donc on a pas vraiment de journée studio type. C’est même plutôt rare !

« Millésime Série Volume 2 », pouvez-vous nous raconter son histoire ? Nous parler de ce second opus de la série.

A : On a est tombé par hasard sur un clip de Jeff Spec sur le net, on a vraiment accroché sur son style, on l’a contacté dans la foulée, il était bien motivé et ça a commencé comme ça.
Le style du volume 2 est un peu différent du volume 1. RacecaR a cette capacité de s’adapter et de poser sur beaucoup de sons différents, que ça soit jazzy, soul etc… Jeff Spec était beaucoup plus axé sur les prods aux atmosphères bien soul, du coup ça donne une ambiance un peu différente, sans doute plus énergique et moins chill, avec parfois même des notes rock. C’est ce qu’on aime dans ce principe de millésime, c’est qu’on travaille en profondeur avec un artiste, et ça donne une vrai ligne artistique sur tout un projet.

Votre musique sent bon le hip-hop des années 90’s, vintage, bien dosé sur le côté jazzy / soul / groovy … comment trouvez-vous un tel équilibre des genres, du moins, combien de temps peut durer la création d’un seul morceau pour trouver une telle harmonie ?

L’équilibre des genres, c’est assez complexe à décrire, c’est finalement purement une question de ressenti, de feeling. Donc j’aurai du mal à en dire plus sur ça… Je pense que c’est justement ce qui différencie un groupe d’un autre, c’est au delà de la technique, donc difficilement explicable.
Parfois les 90% d’une prod vont être fait en 1h, et ensuite pour atteindre les 10 autres %, il va falloir nous falloir des jours. Parfois un seul morceau va nous prendre des mois. Je pense notamment à Jazz Lesson, avec une multitude de samples, de musiciens, un arrangement complexe. Ce morceau a été un vrai casse tête. On passe souvent plus de temps sur les morceaux instrumentaux parce qu’il y a beaucoup plus de place. Lorsqu’il y a un MC, on doit laisser respirer la prod pour le flow du rappeur, donc on a pas besoin de mettre autant de choses que sur un morceau instru.

Quels sont les artistes qui vous ont le plus influencé musicalement pour en arriver à ce qu’est Soul Square aujourd’hui ?

Ça ne va pas être très original, mais des mecs comme Dj Premier, Jay Dee, Spinna, ATCQ, Wu Tang, Nas, Dr Dre… C’est les classiques.

On sait qu’un volume 3 de la série millésime est en production. RaceCar pour le volume 1 ; JeffSpec pour le 2eme ; avec quel MC sera le troisième ? (un indice ?)

On a fait quelques tests pour le moment mais rien de sûr. Donc pour le moment on ne sait pas encore qui sera le prochain!

Après avoir produit Fisto, collaboré avec Micronologie, Justis, Melodiq, Elodie Rama (…) avec quel(s) artiste(s) aimeriez-vous travailler ?

On kifferait bosser avec beaucoup d’artistes, après c’est plus le rapport à l’argent qui va nous déranger. On préfère taffer avec des gens passionnés où il va y avoir un rapport d’égal à égal. Pas juste donner 1000e pour avoir un 16 mesures et si tu lui demandes 2 rimes de plus, tu vas payer plus.
Après des mecs comme Oddisee, ça serait bien cool !

Hocus Pocus, Jazz Liberatorz, Micronologie,Soul Square … Qu’en est-il aujourd’hui de la scène française hip-hop « jazzy » ?

Actuellement elle fait un peu la gueule… A part Hocus Pocus qui s’est fait connaître à grande échelle ça reste compliqué. Jazz Lib a aussi très bien marché mais c’est un peu différent vu que c’est avec des MC’s anglophones. Nous concernant, malgré tout le cœur qu’on y met, les bons retours qu’on a, ça reste super compliqué, beaucoup de médias n’en ont rien à foutre . Et les gens, ils ont beau se plaindre de la qualité des sorties musicales aujourd’hui, dépenser 10e pour supporter un artistes c’est un truc de ouf pour eux. Deezer et Spotify ça ne compte pas! Ils reversent quasiment rien aux artistes, on a à peine de quoi se payer un kebab avec ça. Aujourd’hui c’est devenu une normalité de faire de la zik gratuitement, et même la scène ne rapporte plus. Bref, si la scène jazzy se porte mal, c’est malheureusement à cause des médias mais aussi de la manière de consommer de la musique aujourd’hui.

Comment imaginez-vous le hip-hop français dans les années à venir ? Va-t-il évolué positivement, ou s’effondrer ?

Je l’imagine pire qu’aujourd’hui, même si ca paraît compliqué, je pense qu’on peut toujours faire pire!!! Non sérieusement actuellement c’est un truc de ouf, ce qui passe à la radio, c’est le fond du gouffre et je vois pas pourquoi ça changerait. Faudrait que Jay-Z fasse un album avec Dj Premier, vu que de toute manière les français ont plusieurs années de retard, on referait du bon hiphop plusieurs années après. Y’a une nouvelle scène qui émerge, qui font vraiment des bons trucs, mais ça reste trop discret encore, et je suis pas malheureusement pas sûr que ça dure dans le temps.

Pour le moment quel est le meilleur souvenir pour le groupe ?

On en a beaucoup, on est avant tous des potes, du coup les bons souvenirs se multiplient avec le temps! Un des meilleurs souvenirs récents ça a été notre premier concert avec RacecaR à Lille. C’était la première fois qu’on jouait les morceaux.

Qu’en est-il de ce que vous écoutez lorsque vous n’êtes pas sur scène ou en studio ? Des artistes préférés ? Un son/morceau du moment ?

Là comme ça je sais pas. On a malheureusement pas trop le temps de digger dans les nouveautés. Le peu de temps libre qu’on a, on va préférer le consacrer à trouver des pépites jazz ou soul… Ou écouter 1000 fois un de nos morceaux pour être sûr du mixage… ou écouter des vieilleries hiphop qui n’ont pas pris une ride !

Millésime volume 2 est sorti en février, d’autres projets à venir pour cette même année 2014 ?

Pour cette année non. Chaque projet nous prend pas mal de temps, en sortir un par année c’est déjà un exploit pour nous! J’espere que le prochain millésime sortira en 2015!

Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Merci à vous et j’espère que le nouveau millésimé vous plaira !

— Interview réalisée en 2014 —

Où retrouver Soul Square ?
FACEBOOK     –     SITE     –     TWITTER     –     SOUNDCLOUD