Article rédigé par

Publié le 15 Fév 2017
Attention, cet article contient quelques informations pouvant vous spoiler la série.

Un père dépassé par les évènements, une ado rebelle qui cherche sa place, une mère qui a un problème avec la nourriture, et des voisins un peu trop collants ? Une famille typique me direz vous ! Alors pourquoi Netflix a voulu en faire une série de plus ? Eh bien voilà, cette famille de Santa Clarita n’est peut être pas si anodine que ça, et vous allez vite comprendre pourquoi.

« Joel et Sheila Hamond agents immobiliers vivent dans une banlieue des Etats-Unis avec leur fille Abby. Seulement un jour, Sheila devient une morte-vivante et doit s’en accommoder ».

Santa Clarita Diet c’est ça. Ou du moins c’est le vague résumé que vous trouverez partout ailleurs, mais à KIOSK on a vu ce nouveau bébé de Netflix et on vous en parle plus en détails. Santa Clarita Diet c’est aussi de l’humour décalé, des scènes qui nous révulsent et des personnages étonnement attachants. Alors oui je sais ce que vous vous dites : ENCORE une série de zombie. Oui mais non, je peux vous assurer qu’étant une anti-fan des zombies, cette fois-ci, ça vaut le coup. Pas de décors sombres et apocalyptique, pas de  » Rick » ou de « Daryl » qui se battent contre une orde de morts-vivants ou même parfois entre eux. Dans Santa Clarita Diet, on a plutôt le droit à un bain de vomi en guise de rite de passage chez les zombies, à des petits doigts de pieds qui tombent, ou encore à des voisins morts dans une baignoire qui servent de repas (très appétissant n’est-ce pas ?). Mais évidemment le tout avec le sourire ! Vous l’aurez compris, cette petite famille va avoir du fil à retordre avec la nouvelle situation de Sheila, mais comme on le dit « pour le meilleur et pour le pire » .


Baches transparentes, combinaisons blanches, et couteaux aiguisés, une parodie de Dexter parfaite lorsque’il s’agit de traquer le repas de Sheila.  Eh oui, car il faut bien que cette dernière se nourrisse, et tradition oblige : rien n’est meilleur que de la chair humaine ! Sur ce point elle peut compter sur l’aide sur sa non-moins-dérangée famille. En effet, que ce soit Joel, Abby ou même Eric (le geek fou amoureux d’Abby), tout le monde va se soutenir et aider le nouveau zombie. Mais n’oublions pas que Sheila est une mère de famille d’un quartier de banlieue. Ces caractéristiques entrainent forcément les rendez-vous entre voisines à dévorer du regard (ou pas) les nouveaux arrivants et à raconter les derniers potins. C’est donc un fin mélange entre Dexter, Walking Dead mais aussi Desperate housewifes. Un mélange de trois univers qui donne finalement une comédie délicieuse !

Netflix nous assure donc ici une série drôle à mourir agrémenté un casting prestigieux. Avec Drew Barrymore en zombie, Santa Clarita n’a qu’à bien se tenir ! On peut se le dire, ce rôle de fausse méchante lui va parfaitement et on en redemande encore et toujours ! De plus, son nouveau régime lui réussi puisque la série a déjà conquis de nombreux spectateurs qui se sont régalés devant Santa Clarita Diet.  Alors KIOSK ne vous jugera pas : vous pouvez vous enchaîner les 10 épisodes de la saison 1 en 2 jours si cela vous chante… Même si je vous déconseille de manger devant…  Maintenant tout ce que l’on espère c’est une saison 2 pour cette série, qui je vous le dis est une véritable tuerie.

Avant de ne faire qu’une bouchée de cette série, voici un avant goût:

Partager sur
Share on Pinterest
Partagez cet article avec vos amis










Submit
KIOSK Onze - En novembre sur KIOSKMAGAZINE.FR